Qu’y a-t-il dans mon armoire photo ?

22 Oct 2020

SPOILER ALERT : Ce n’est pas Narnia !

Je pense pouvoir dire que la question que l’on me pose le plus concerne le matériel que j’utilise pour prendre mes clichés.

En réalité, si on se base sur les shootings de tous les jours, la question elle est vite répondue 😉 mais cela devient vite plus compliqué lorsqu’il s’agit de rentrer dans les détails.

Lorsque j’ai débuté la photographie il y a une petite dizaine d’année, mes amis photographes appartenaient à deux écoles, à savoir : Team Nikon et Team Canon.
Je pense que ces deux géants se valaient à l’époque et se valent encore aujourd’hui. Mais d’autres acteurs tels que Sony ou Fujifilm se sont invités dans le game et concurrencent brillement les deux géants du milieu.

Si à l’époque j’ai choisi de faire partie de la Team Nikon, c’est tout simplement parce que ma meilleure amie travaillait pour eux et que cela rendait les choses bien plus faciles pour mon portefeuille d’étudiante. Mais vous l’avez compris, j’aurais très bien pu faire partie de la famille Canon ou Sony.

Au fil des années je suis resté fidèle à la marque et à l’heure qu’il est ma collection Nikon grandit encore et toujours. C’est vous dire si j’en suis toujours extrêmement ravie !

Dans la suite de l’article, vous constaterez que je n’ai pas toujours le matériel le plus récent ou le plus cher, tout simplement car si le potentiel nouvel équipement ne m’apporte pas une qualité d’image largement supérieure ou que les bénéfices qu’il m’apporte ne sont que minimes, je ne vois pas l’utilité de remplacer un matériel qui me convient et performe toujours aussi bien.
On ne le dira jamais assez, mais à partir du moment où on possède un matériel de qualité, la réussite et la beauté d’une photo résident davantage dans l’expérience, la patience et la créativité du photographe que dans son boitier.

Les boitiers et les objectifs

Dans mon travail de tous les jours, je travaille avec mon boitier Full Frame Nikon D800, accompagné des objectifs Nikkor 35mm f/1.4 et 85mm f/1.4, mes acolytes préférés. Pour pas mal de raisons, je préfère les focales fixes aux zooms (la principale de ces raisons est justement le challenge de ne pas disposer du zoom). C’est un sujet tellement vaste que j’y reviendrai plus tard dans un article qui y sera dédié. Le débat est ouvert ! 😉

Pour les mariages et autres évènements, j’ai toujours sur moi le boitier Nikon D7100 en back-up. Je préfère éviter les crises de larmes (celles du client et les miennes) au cas où mon fidèle D800 me lâcherait. Je suppose hélas que ça finira bien par arriver J.

Pour compléter cette petite collection, j’ai  en stock différents objectifs que j’utilise selon la situation :
– Un 50mm f/1.8 que j’utilise moins que les 2 fixes cités plus haut.
– Un Nikkor 24-70mm F/2.8 que j’utilise énormément lors de mariages et d’évènements pour plus de flexibilité et de réactivité.
– Un Nikkor 70 -300mm pour mes photos wildlife.
– Un tilt & Shift pour des photos d’immobilier ou d’architecture. Je pourrais peut-être songer à le revendre depuis le temps que je n’ai plus fait ce genre de clichés mais bon, en photographie, je fais partie de ces gens qui se disent « on ne sait jamais ». #Oops
– Un objectif macro pour mes photos macro (Thanx Captain Obvious) ainsi que pour certaines sessions packshot.

L’éclairage

En ce qui concerne l’éclairage, je dispose de trois flash cobra.
Un Nikon et deux de la famille Cactus ! J’avoue avoir une grosse préférence pour les Cactus car ils sont plus légers, plus intuitifs et plus faciles d’utilisation, tout en étant aussi performant que le Nikon. Lorsque je travaille avec des flash, c’est toujours de façon déporté avec une multitude d’accessoires : Parapluie extra-large, honeycomb, diffuseurs de toutes sortes, beauty bowl, soft box, etc…

Le fait que je travaille toujours en déporté est aussi une des raisons pour laquelle je préfère travailler avec mes flash Cactus. Ils ont un récepteur/transmetteur intégré, ce qui signifie qu’il suffit de mettre l’émetteur sur l’appareil et le tour est joué !

Mes flashs Cactus – WIRELESS FLASH RF60X
Mes transmetteurs – WIRELESS FLASH TRANSCEIVER V6

Du coup, lumière naturelle ou artificielle?

En toute honnêteté, j’ai mes périodes ! Dans tous les cas, les flashs seront toujours très discrets et me serviront à détacher ma modèle du fond, à accentuer certaines ombres, etc.

Cette photo-ci par exemple a été prise avec deux flash. Un flash avec un nid d’abeille Rogue et un gel jaune qui tape dans la nuque du modèle, et un flash dans mon parapluie Cactus blanc XXL placé du côté droit de ma modèle.

Portrait Photography By Anastasia Vervueren Plantentuin Autumn Colors

Accessoires

Ensuite, comme tout le monde, j’ai ma panoplie d’accessoires qui pour la plupart me facilitent la vie … Et d’autres qui sont inutiles, donc indispensables !


J’ai un filtre protecteur UV pour chaque objectif. Dans ma vidéo Youtube « 4 astuces pour voyager avec son matériel photo« , je vous parlais déjà de l’extrême importance de protéger ses objectifs. Une griffe est si vite arrivée (même aux meilleurs d’entre-nous) que ce serait vraiment bête de ne pas les protéger. Un filtre coutant une vingtaine d’euros et un objectif un millier, je pense qu’il n’y a pas photo (Pom Pom Pshhh).

Je dispose également de filtres polarisants pour mes deux objectifs les plus utilisés, ainsi qu’un filtre étoile. Mais késako ? Attention, c’est là qu’on rentre dans la rubrique inutile mais indispensable. Si comme moi vous êtes mordus de Bokeh, ce filtre transformera vos réflexions de lumière en Bokeh étoilé ! It’s so fluffy I’m gonna die !

Un des accessoires les plus indispensables que je possède est sans conteste mon harnais Blackrapid. Lors des longs shooting, il me sauve littéralement la vie (ainsi que la nuque, les bras, le dos …). Cette marque est vraiment géniale de part son confort et son côté pratique tout en étant super safe pour le matériel ! Bref, impossible de s’en passer !

La plus part de mes trépieds sont de chez Manfrotto et mes pieds pour flash et accessoires viennent de chez Amazon.

Et pour finir, les mini objets qui ne me quittent jamais : Mon pinceau multifonctions pour nettoyer mes objectifs, mon organiseur de carte SD et mon mini trépied à bras amovibles.

J’espère que cet article vous aura plu ! Je suis très curieuse de connaître vos accessoires inutiles mais indispensables. N’hésitez pas à m’en faire la liste en commentaire !

Anastasia

1 Comment

  1. Patrick P.

    Article super intéressant! Blog à suivre!

    Reply

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

leo. amet, luctus ipsum et, Donec